Selon notre calcul, 2 6131 communes se situent à 60 minutes en voiture d'une gare desservie par les futures LGV. / Crédit carte Adou - Mediacités

Future taxe LGV : votre commune est-elle concernée ?

Il y aura bientôt une ligne supplémentaire sur la feuille d’impôts de nombreux Toulousains. Le 12 novembre dernier, l'Assemblée Nationale a adopté un amendement permettant le prélèvement d’une nouvelle taxe. Celle-ci financera en partie le « Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest », dont le coût de la construction est estimée à environ 14 milliards d’euros et qui inclut la ligne grande vitesse entre Toulouse et Bordeaux.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé en avril dernier que l’État mettrait la main au portefeuille via une enveloppe de 4,1 milliards d'euros finançant 40 % de la LGV Bordeaux-Toulouse. L'Union européenne financera elle 20 % du projet. Les collectivités des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie doivent également apporter 40 % du montant. Une partie de cette contribution sera financée par un nouvel impôt devant collecter 24 millions d'euros par an.

Cette taxe LGV est limitée aux contribuables habitant à moins d’une heure en voiture des futures gares LGV, soit Bordeaux, Agen, Toulouse, Montauban (Bressols exactement) et Dax et Mont-de-Marsan. 

 

En août, profitez de 15 jours pour lire cet article et tous les autres !


Précédemment dans l'Oeil

Les dix plus gros salaires de Toulouse Métropole en hausse de 6 %

Ces rémunérations ont augmenté de près de 500 euros brut par mois entre 2020 et 2021.

Actions en justice : la mairie de Toulouse manque à son devoir de transparence

Quand une commune est impliquée dans une procédure judiciaire, elle doit le rendre public. À Toulouse, la mairie n’a pas respecté cette obligation réglementaire dans au moins 30 cas.