La Dépêche du Midi a publié une infographie trompeuse sur la présidentielle 2022, dans son édition du 18 mars 2022. / Crédit photo Gael Cérez

La Dépêche a-t-elle voulu minimiser les intentions de votes pour Jean-Luc Mélenchon ?

N'y a-t-il donc personne pour relire les pages avant de les imprimer à La Dépêche du Midi ? Un sondage sur les intentions de vote pour la présidentielle, publié par « le journal de la démocratie » dans son édition du 18 mars 2022, oblige à se poser la question.

Dans cet étonnant histogramme, basé sur une enquête d'opinion non sourcée, le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon semble se retrouver en queue de peloton. Malgré les 14 % d'intentions de vote qui le placent à la 3e place, l'infographie le place visuellement à la 5e place, nettement derrière Valérie Pécresse, créditée de 11,5 % d'intentions de vote, et Eric Zemmour (10,5 %). Pour être réellement à cette position de l'infographie, Jean-Luc Mélenchon devrait se situer autour de 7 % des intentions de vote.          

Le prisme déformant du journal de la famille Baylet est même encore plus confondant quand on compare le niveau de Jean-Luc Mélenchon et celui de Fabien Roussel. Avec seulement 3,5 % des intentions de vote, le candidat communiste apparaît visuellement à la moitié du score du candidat de l’Union Populaire, alors qu’il convainc quatre fois moins d'électeurs sondés en réalité. Un véritable trompe-l’œil.

L'infographie présentée aux lecteurs de La D

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

Le retour de Sandrine Mörch au journalisme fait des vagues à France Télévisions

Une phrase malheureuse de l'ex-députée de Haute-Garonne a provoqué l'ire du syndicat national des journalistes de la chaine publique que compte réintégrer Sandrine Mörch.

Législatives 2022 : Fabien Jouvé conteste l’élection de Monique Iborra dans la 6e circonscription de Haute-Garonne

Le candidat de la Nupes vient de saisir le Conseil constitutionnel, car plusieurs anomalies ont été relevées dans le scrutin de dimanche, remporté de quatre voix seulement par son adversaire de la majorité présidentielle.