Des Toulousains condamnés pour l’intrusion violente dans les locaux de SOS Méditerranée

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Prisca Borrel

Ces militants de l'ex-groupuscule d'extrême-droite Génération identitaire ont été condamnés à des peines de prison ferme ou avec sursis, selon les cas.

Ce jeudi 20 octobre, au terme de 10 jours de procès, le tribunal de Marseille a prononcé des peines allant d'un an de prison ferme à cinq mois avec sursis à l'encontre de 23 militants du mouvement Génération identitaire, dissous en mars 2021. Quatre membres de l'extrême-droite toulousaine sont concernées.

https://www.mediacites.fr/enquete/toulouse/2018/05/29/les-multiples-visages-de-lextreme-droite-toulousaine/

Pour mémoire, le 5 octobre 2018, ce groupe issu des quatre coins de l'Hexagone s'était introduit avec violence dans les locaux de l'association de sauvetage en mer SOS Méditerranée, pour s'opposer à leur action à l'égard des migrants. Après avoir délogé manu militari une partie des sept employés présents sur place au moment des faits, ils avaient déployé une banderole et actionné des fumigènes.

Comptant parmi les éléments les plus médiatiques du groupe, la Toulousaine Anne-Thaïs du Tertre d'Escœuffant, alias Thaïs d'Escuffon, écope de huit mois de prison avec sursis pour violence en réunion et participation à un groupement en vue de préparation de ces faits de violence.

Ex-porte-parole du mouvement, elle avait déjà été condamnée à deux mois de prison avec sursis et 3 000 euros d’amende pour injure publique en raison de l’origine, l’ethnie, la race ou la religion suite à l'action « anti-migrant » du col du Portillon le 21 janvier 2021.
Six mois de prison ferme pour un militant
À ses côtés à Marseille, le Haut-Garonnais Franck Dunas, qui s'était . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment