Frais de mandat : Marc-Philippe Daubresse n’en a pas fini avec la justice

Saisi en 2018 pour quatorze cas d’utilisation litigieuse d’indemnités de frais de mandat de parlementaires, le Parquet national financier a rendu ses conclusions pour dix d’entre eux. L’enquête portant sur le sénateur (LR) Marc-Philippe Daubresse est toujours en cours.

2022-03-marc-philippe-daubresse-parquet-national-financier-02
Le sénateur (LR) Marc-Philippe Daubresse en février 2022. Photo : Clémence de Blasi / Mediacités

Vendredi 11 mars, le Parquet national financier (PNF) a enfin livré les résultats de ses premières enquêtes sur l’utilisation frauduleuse des frais de mandat de quatorze parlementaires. En octobre 2018 (soit trois ans et demi auparavant…), la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lui avait transmis les cas de six députés et huit sénateurs susceptibles d’avoir détourné de l’argent public en utilisant leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) à des fins personnelles – très souvent pour se constituer un patrimoine immobilier privé via leur permanence parlementaire. Parmi eux, l’ancien Premier secrétaire du Parti Socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis, le président de la région Guadeloupe, Ary Chalus (aujourd’hui LREM), le député (ex-LR) Thierry Solère ou encore la sénatrice (PS) Frédérique Espagnac.

Si l’affaire Thierry Solère a été transmise au parquet de Nanterre en raison des multiples . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Pierre Januel