La rentrée de Waldermar Kita peut (poliment) être qualifiée de pénible. Le propriétaire du Football Club de Nantes voit son équipe première végéter à la 19e place de la Ligue 1, avec un total de points identique à celui qui avait conduit à la relégation traumatisante de la saison 2006–2007. Décidé à se séparer de l’entraîneur portugais Miguel Cardoso, trois mois à peine après son arrivée à la Jonelière, le voilà contraint à se rabattre sur une vielle gloire‐maison, le Franco‐Bosnien Vahid Halilhodžić. Un quinzième technicien en 11 ans de présidence pour une durée de vie moyenne sur le banc canari de huit mois (291 jours pour être précis).

Co‐porté avec le groupe Réalités, son projet contesté de YelloPark patine, lui‐aussi, avec le report du vote de la vente des terrains par Nantes Métropole d’octobre à décembre. Waldemar Kita, n’a pourtant pas ménagé sa peine, en faisant pression sur les élus métropolitains, Johanna Rolland, en tête : « Si on ne le fait pas maintenant, on ne le fera jamais, déclarait‐il à Ouest‐France le 5 septembre dernier. Il ne faut pas reculer dans ce projet… Pour nous, concernant le stade, tout est ficelé. »
Retour sur investissement
 
!function(e,t,n,s){var i=“InfogramEmbeds”,o=e.getElementsByTagName(t)[0],d=/^http:/.test(e.location)?“http:”:“https:”;if(/^/{2}/.test(s)&&(s=d+s …

🤚STOP Cet article est réservé à nos abonnés.
 Cependant…
😀 Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d’abonnement.
Ou bien apprenez‐en plus sur Mediacités…
Si vous êtes déjà abonné, connectez‐vous.

Mediacités c’est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 300 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !