Tandis que le FC Nantes joue en finale de Coupe de France, son président livre un match juridique serré en coulisses

Démarrée il y a plus de 5 ans sous l’égide du parquet national financier (PNF) pour des soupçons de « fraude fiscale aggravée » et « blanchiment », l’enquête sur Waldemar Kita prend un tour très conflictuel.

FCN Beaujoire
Le stade de La Beaujoire, en novembre 2018, jour de victoire du FC Nantes face à Guingamp (5-0). / Photo : Thibault Dumas

Ce samedi 29 avril, au stade de France, le FC Nantes disputera la finale de la Coupe de France face à Toulouse. La dixième d’une histoire vieille de 80 ans. La deuxième consécutive, après la victoire remportée l’an dernier contre l’OGC Nice. Si tout se passe bien pour les Canaris, aux alentours de 23 heures, ses supporters exulteront en voyant leur capitaine et gardien Alban Lafont, soulever une nouvelle fois le trophée argenté. Si les Dieux du football décident en revanche de préférer le violet toulousain au jaune nantais, la gueule de bois pourrait être sévère.

Et pour cause : sans trophée à présenter, le roi sera nu. Le bon parcours en coupe ne suffira d’abord plus à masquer la mauvaise saison réalisée par le club en championnat, désormais menacé de relégation en Ligue 2. Ensuite, les regards se tourneront à nouveau vers Waldemar Kita, président‐propriétaire du club depuis l’été 2007. Ce dernier est contesté de longue date par

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Favorite

Par Thibault Dumas