Enquête sur les violences policières à Toulouse : mais qu’en pense la police ?

Après la publication d’un rapport cinglant pointant les violences policières lors des manifestations toulousaines, Mediacités a fait réagir Christophe Miette, responsable Occitanie du syndicat SCSI-CFDT – le premier syndicat d'officiers de Police.

YELLOW VEST ACT XXII
Lors de la manifestation des Gilets jaunes, le 13 avril 2019, à Toulouse. Photo : Fred Scheiber.

Le rapport de l’Observatoire des Pratiques Policières (OPP), rendu public le 17 avril après deux ans d'observation des manifestations toulousaines, éreinte les forces de l'ordre. L'organisation, qui regroupe la Ligue des Droits de l’Homme, la Fondation Copernic et le Syndicat des avocats de France, dénonce un  « usage immodéré des lanceurs de balles de défense » à l'origine de nombreuses blessures, « arrestations violentes, indignes et attentatoires aux droits humains », stratégie inefficace menant aux affrontements. Elle met aussi en doute les communications de la préfecture de Haute-Garonne sur le nombre de manifestants blessés, très nettement inférieur à celui obtenu par les organisations informelles de secouristes qui opèrent sur le terrain. La Préfecture n'a pas tardé à répliquer, indiquant par communiqué, le jour-même de la publication du rapport, que « l'usage de la force par les forces de sécurité intérieure est strictement encadré par la loi qui soumet son usage aux principes d'absolue nécessité et de proportionnalité, c'est à dire de réponse graduée au regard des circonstances ». Mais qu'en pensent les policiers eux-mêmes ?

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Frédéric Dessort