Toulouse. La mobilisation s’amplifie à l’IsdaT pour réclamer plus de moyens

Stagnation des subventions publiques, manque de locaux, offre pédagogique dégradée… De nombreux enseignants et étudiants de l’établissement dénoncent la perte de moyens et la détérioration des conditions de travail au sein de l’école d’art toulousaine.

Mobilisation Isdat 2
Etudiants et personnels de l'Isdat réclament la revalorisation des subventions. / Photo Armelle Parion

Pancartes à profusion, clown triste et visages fermés. Le 1er février, plus de 200 membres du personnel et étudiants de l’Institut supérieur des arts et du design de Toulouse (IsdaT) ont formé une « une haie de déshonneur » pour accueillir les membres du conseil d’administration de l’établissement. En particulier les représentants de la mairie et de la Direction régionale des affaires culturelles, leurs financeurs.

La rédaction de Mediacités vous propose un résumé des sept infos principales de cette enquête à découvrir à la fin de l’article en exclusivité pour nos abonné·e·s.

Leurs revendications contre la baisse des moyens alloués à l’établissement ne datent pas d’hier. En janvier, le Pont‐Neuf avait été orné de

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Favorite

Par Armelle Parion