Le LOSC et Gérard Lopez, une partie de poker‐menteur à haut risque

Mediacités décortique les propos tenus récemment par le propriétaire du club de football lillois face à la double menace de relégation, sportive et administrative. Pour mieux les démonter.

Losc_Stade
Le stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq. Photo : Creative Commons / Supporterhéninois.

Un an seulement après avoir été racheté par Gérard Lopez, le LOSC se trouve dans l’incertitude la plus complète. Sportivement, le club se traîne à la 19e place du classement, en position de reléguable. Et la DNCG, le gendarme financier du foot français, est tellement inquiète qu’elle a pris, en décembre, une mesure de rétrogradation à titre conservatoire. Une double menace qui a obligé le nouveau propriétaire, successeur de Michel Seydoux, à accorder une interview le 16 février à La Voix du Nord pour tenter de rassurer partenaires et supporters. A‑t‐il été convaincant ? Mediacités revient en quatre questions sur la situation et l’avenir du club tels qu’ils ont été évoqués par l’homme d’affaires hispano‐luxembourgeois. 

1‐ La menace de rétrogradation de la DNCG était‐elle vraiment inattendue ?

« C’est vrai, j’ai été surpris de la décision », affirme Gérard Lopez à La Voix du Nord. On peut en douter. Le club est en effet sous surveillance depuis le départ. « On s’était déjà posé beaucoup de questions sur le …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Temps de lecture : 6 minutes

Favorite

Par Benoit Dequevauviller