Une abstention record mais très variable d’une circonscription à l’autre…
Jusqu’au bout, on aura espéré un sursaut de mobilisation dans une campagne restée pour le moins atone... Raté. Avec 52,49 % d’abstention à l’échelle nationale, le premier tour de ces élections législatives marque un nouveau record après celui de 2017 – où le taux d’abstention était déjà le plus haut jamais atteint sous la Ve République. Bien qu’attendue, cette hausse demeure le fait le plus significatif de la soirée.

La métropole lilloise n’échappe pas à la règle avec des taux d’abstention extrêmes. Dans la 8e circonscription du Nord, celle de Wattrelos et Roubaix – ville tristement célèbre pour ses taux de participation historiquement bas, scrutin après scrutin –, l’abstention monte à… 67,39 % ! C’est un point de plus qu’il y a cinq ans. Qui plus est, ce taux d’abstention record n'est qu'une moyenne qui cache de fortes disparités entre les bureaux de vote. Dans certains territoires de la République, une écrasante majorité de concitoyens se détournent du suffrage. Un fait grave qu'il convient de ne jamais oublier.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois