À Lyon, Emmanuel Macron l’emporte largement mais avec moins de voix qu’il y a cinq ans

Entre 2017 et 2022, le score de Marine Le Pen progresse de près de 30% dans l’électorat lyonnais, bien plus que son évolution au niveau national. Dans la Métropole, aucune des 59 communes n’a toutefois placé la candidate RN en tête.

2022-04-Macron-Presidentielle2022-Affiche
Devant un bureau de vote. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Plus de 9 000 voix. 9 140 très précisément. C’est le nombre d’électeurs lyonnais supplémentaires que Marine Le Pen a convaincus entre le 7 mai 2017 et ce dimanche 24 avril 2022. Avec 79,8 % des suffrages sur les neuf arrondissements confondus, Emmanuel Macron arrive certes largement en tête du second tour de l’élection présidentielle dans une ville présentée autrefois comme « le berceau du macronisme ». Il n’empêche : en un quinquennat, le score de la candidate d’extrême droite progresse de plus de 28 % à Lyon - contre 20 % au niveau national - quand son adversaire régresse (moins 7 473 voix).

!function(){"use strict";window.addEventListener("message",(function(e){if(void 0!==e.data["datawrapper-height"]){var t=document.querySelectorAll("iframe");for(var a in e.data["datawrapper-height"])for(var r=0;r . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Nicolas Barriquand