Une crèche et un centre de loisirs condamnés à Villeurbanne : que se passe‐t‐il à la Maison Croix‐Luizet ?

Confrontée à des difficultés financières, la Maison de Croix-Luizet, une association fondée en 1943 qui gère notamment une crèche de 30 berceaux et un centre de loisirs, va fermer ses portes dans les prochains jours.

304771029_512054297588480_7310851910835766730_n
La Maison sociale de Croix-Luizet a été créée en 1943. Photo : page Facebook de l'association

Institution en perdition. A Villeurbanne, la Maison Croix‐Luizet, une association créée en 1943, devrait fermer ses portes d’ici quelques jours, laissant sur le carreau une vingtaine de salariés et 400 adhérents, dont 26 enfants inscrits dans la crèche Tom Pouce et une centaine de jeunes accueillis au centre de loisirs le mercredi après‐midi ou pendant les vacances scolaires. Les familles sont d’ores et déjà priées d’aller voir ailleurs. Que s’est-il passé ?

Fin octobre, la présidente de l’association Virginie Demars, par ailleurs conseillère municipale d’opposition (Renaissance), a annoncé lors d’une réunion avec les familles avoir engagé une procédure de cessation de paiement. En cause : un 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Favorite

Par Mathieu Périsse