Notre-Dame-des-Landes : et le gagnant est… Vinci

Ceinture et bretelles. Que le gouvernement choisisse de construire l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ou non, le géant du BTP tirait son épingle du jeu. Son abandon lui permet même d'engager avec l'Etat une vaste négociation, avec en perspective une montée en puissance dans le capital d'Aéroports de Paris.

NDDL Non
En juin 2006, les opposants à NDDL réalisaient une fresque humaine pour dire leur opposition. Douze ans plus tard, ils triomphent… mais l’Etat va devoir indemniser Vinci / Photo: Wikipedia Commons

Ceinture et bretelles. Que le gouvernement choisisse de construire l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ou non, le géant du BTP tirait son épingle du jeu. Son abandon lui permet même d'engager avec l'Etat une vaste négociation, avec en perspective une montée en puissance dans le capital d'Aéroports de Paris . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 8 minutes

Par Isabelle Jarjaille