Les députés des Pays-de-la-Loire sont-ils vraiment En Marche ?

Zélés ? Sceptiques ? Fayots ? Mediacités a passé au scanner les votes et les tweets des députés de la région. Résultat : malgré quelques divergences, les membres de la majorité restent droits dans leurs bottes. Quant aux opposants, ils brillent surtout par leur discrétion.

assemblee
L’assemblée nationale. Photo : Wikimedia Commons.

Le 18 juin 2017, vingt-quatre députés des Pays-de-la-Loire sur trente étaient élus sous les couleurs ou avec le soutien de La République en Marche (LREM). Un quasi grand chelem ! Un an plus tard, Mediacités s’est demandé comment ces derniers se positionnaient par comparaison aux députés de la majorité présidentielle. Votent-ils comme le reste du groupe LREM à l’Assemblée ? Relaient-ils fidèlement la parole présidentielle et gouvernementale sur les réseaux sociaux ? Sont-ils présents à l’Assemblée pour soutenir les réformes de ce début de quinquennat ? Bref, les députés des Pays-de-la-Loire sont-ils réellement En Marche ?

Pour ce faire, nous nous sommes appuyés sur les données recensées par le studio de datajournalisme et datavisualisations Wedodata, entre juin 2017 et mai 2018. Une masse de chiffres qui permet d’analyser l’attitude des députés des Pays-de-la-Loire. De débusquer les plus moutonniers ou frondeurs. De repérer les plus ardents défenseurs de la politique de la majorité sur les réseaux sociaux, en relevant à quelle fréquence ils mentionnent le président de la République, le Premier Ministre ou le gouvernement sur Twitter.                           . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 8 minutes

Par Romain Gaspar