Mais que fait le député Jean-François Portarrieu ?

Aucune prise de parole en hémicycle, une faible présence en commission... Les statistiques affichées par l'élu LREM de Haute-Garonne au Palais Bourbon interrogent. Mediacités a tenté d'en savoir plus sur l'activité de ce député « fantôme ».

By Antoine Lamielle (Own work) creative commons
Jean-François Portarrieu. Photo : Antoine Lamielle / Creative Commons

On connaissait le fantôme de l'opéra, va-t-on démasquer celui du Palais Bourbon? Le site nosdeputes.fr, créé par l'association Regards Citoyens, recense l'activité des élus siégeant à l'assemblée nationale. Les statistiques affichées par Jean-François Portarrieu, député de la 5e circonscription de Haute-Garonne (regroupant, au nord de Toulouse, des villes comme Aucamville, Castelginest, Fronton ou encore Grenade), interrogent. Au 9 mars 2018, l'élu de La République en Marche ne comptait que 21 semaines d'activité à l'assemblée nationale, et 28 présences en commission détectées : il fait partie des 150 derniers députés sur ce critère.  Pis: selon le site, il n'a jamais pris la parole, ni en hémicycle, ni en commission. Il n'a par ailleurs signé que 33 amendements, dont 10 adoptés, deux critères de productivité qui le placent, encore une fois parmi les 150 derniers. Enfin, s'il a posé quatre questions écrites, il compte parmi les 81 députés à n'avoir encore posé aucune question orale.

La politique est depuis longtemps le métier de Jean-François Portarrieu, mais côté coulisses : il était le directeur de cabinet de Pierre Cohen (PS) à la mairie de Toulouse de 2008 à 2014, puis celui de Pierre Bascou (PS également) à la communauté d'agglomération du Grand Narbonne, de 2014 à 2017. Sous l'étiquette La République en Marche, il a été élu à l'assemblée nationale en juin dernier, récoltant 67,6 % des suffrages au second tour face au candidat du Front National Julien Leonardelli. Il s'agit de son tout premier mandat. Et il a fait vite . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Sylvain Morvan