Polémique sur les subventions attribuées aux clubs de football amateur à Toulouse

En février dernier, le président du Rodéo FC, l'un des clubs phares du football amateur toulousain, dénonçait une forme de discrimination dans l'attribution des subventions. Dix mois plus tard, il est toujours aussi remonté contre la mairie de Toulouse. Décryptage.

photo_ujs
Le nombre de jeunes dans les clubs est un des critères avancés par la mairie dans l’attribution des subventions. / © UJS

L’affaire s’était invitée pendant la campagne des municipales, en février, à l’occasion d’une réunion publique orageuse à Bellefontaine. Dans une salle de café bondée, Aziz Kourak, président du Rodéo FC, club de foot amateur installé dans les quartiers nord de Toulouse, jette un froid en interpellant de façon musclée le maire Jean-Luc Moudenc, accompagné de Christophe Alves, conseiller municipal et maire de quartier de la zone Lardennes-Pradettes-Basso Cambo, et de Sacha Briand, adjoint aux Finances.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 7 minutes

Par Dorian Cabrol