Heureusement pour Jean-Luc Moudenc, son portrait n'orne pas les mairies de toutes les communes de Toulouse Métropole. Dans le cas contraire, les climato-activistes du mouvement Action non violente Cop21 (ANV Cop21) auraient pu être tentés de lui faire le même sort que celui d'Emmanuel Macron. Depuis 2019, quelque 150 photographies officielles du président de la République ont été décrochées, selon le décompte de Reporterre, pour dénoncer l'inaction de l’État dans la lutte contre le changement climatique.

Faute de cadres sur les murs, la branche toulousaine de ce collectif proche de l'association Alternatiba n'est pas restée les bras croisés à Toulouse. Dans la nuit de samedi 22 à dimanche 23 janvier, une vingtaine de membres d'ANV Cop21 ont lancé une fausse campagne publicitaire dans les rues de la ville pour annoncer la mise en place par Toulouse Métropole de mesures climatiques tout aussi imaginaires. D'après nos informations, plusieurs dizaines d'affiches reprenant les codes graphiques de la collectivité ont été installées dans les panneaux publicitaires gérés JC Decaux sur la commune. De quoi tromper son monde au premier abord.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois