La rue Jean‐Arlaud bientôt asphyxiée par l’ouverture d’une école proche de l’Opus Dei

Selon une étude des services municipaux, la construction du nouveau groupe scolaire Garonne-Pyrénées va accentuer les problèmes de circulation et de stationnement dans cette partie du quartier Côte Pavée. De quoi confirmer les craintes des riverains qui contestent le permis de construire attribué par la mairie de Toulouse.

ecole jean-arlaud
Le nouveau groupe scolaire doit être construit au 44 rue Jean-Arlaud. / Crédit photo Eric Dourel

Fin juillet 2020, un panneau de permis de construire est accroché au portail d’une vieille maison de maître située au 44 rue Jean‐Arlaud, dans le quartier Côte Pavé, cher à Jean‐Luc Moudenc. « On l’a découvert du jour au lendemain. On est aussitôt allé voir les services de l’urbanisme et c’est là qu’on a appris qu’un nouveau groupe scolaire allait voir le jour », se remémore Alexia Hérault, présidente de l’association Protection du Quartier Côte Pavé.

C’est donc là, dans cette vieille bâtisse attenante à un parc de 6 694 m², que compte s’installer l’école Garonne‐Pyrénées, implantée actuellement sur l’avenue des États‐Unis. Le déménagement sur les hauteurs de la Côte Pavé lui permettrait de passer d’une école primaire de 120 élèves à un groupe scolaire hors contrat de 450 élèves, avec un collège  en prime.

Très discret, l’établissement coche toutes les cases d’un membre de l’Opus Dei. L’école a été fondée en 2014 par deux couples membres de l’Opus Dei. Elle est …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Eric Dourel