Les illusions cabossées de l’électron libre Sébastien Nadot

LÉGISLATIVES 9/10 - SÉRIE : LE BILAN DES DÉPUTÉES ET DÉPUTÉS DE LA HAUTE-GARONNE. Mobilisé sur l'accueil des migrants et la politique étrangère, Sébastien Nadot a papillonné sur les bancs de l'Assemblée. Entré dans l'hémicycle comme député LREM, il en repart désillusionné sur le système parlementaire, mais n'a pas renoncé à « repenser la politique à l'échelle planétaire ».

Nadot_HL_JMUGUET_1391728
Le député Sébastien Nadot, élu sous la bannière LREM, a quitté la majorité présidentielle en juillet 2018. / Crédit photo HL_JMUGUET

Sa priorité
Si c'est surtout son activité relative aux affaires étrangères qui lui a valu un peu de lumière médiatique, la question des migrants a été « centrale » dans le parcours et l’activité de Sébastien Nadot au Palais Bourbon. Le député sortant de la 10e circonscription de Haute-Garonne a notamment présidé une commission d'enquête « sur les migrations, les déplacements de populations et les conditions de vie et d'accès au droit des migrants, réfugiés et apatrides en regard des engagements nationaux, européens et internationaux de la France » créée en mai 2021. Le rapport a été rendu en novembre suivant et n’a pour l’instant pas été suivi d’effet.

Membre des groupes d'études sur les conditions d'accueil des migrants et sur les mineurs non accompagnés, il a pris ses distances avec son groupe LREM dès juillet 2018, en s'abstenant lors du vote en deuxième lecture sur le projet de loi « pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie ». Il est par la suite régulièrement intervenu sur le sujet de l'immigration : en se mobilisant contre le placement des mineurs dans les centres de rétention administrative ; en interpellant le ministère de la Justice sur

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Emmanuel Riondé