A Toulouse, l’automatisation fait exploser les PV de stationnement

Au mois de septembre, le système Lapi a permis de contrôler automatiquement près de 100 000 véhicules stationnés dans la commune. Un tiers de leurs propriétaires ont reçu des amendes. Malgré quelques dysfonctionnements, peu de contestations ont été enregistrées.

Stationnement payant toulouse Novembre 2022 GC
En septembre, 35 320 amendes ont été adressées à des automobilistes pour stationnement non payé. / Crédit photo Gael Cérez – Mediacités

C'est la saison des prunes à Toulouse. En septembre, 35 320 amendes ont été adressées à des automobilistes pour stationnement non payé.

Cette performance est due à la mise en place récente du système Lapi (Lecture automatisée des plaques d’immatriculation), voté en octobre 2021 par le conseil municipal. Depuis septembre, deux véhicules équipés de caméras sillonnent la ville. Objectif : contrôler plus fréquemment les 16 300 places payantes sur la voirie et d'augmenter le taux de rotation des véhicules stationnés.

Le mois dernier, 90 533 véhicules ont ainsi été contrôlés, selon la mairie. Un tiers avait oublié de passer par la case horodateur. Leurs conducteurs vont donc passer à la caisse. À 30 euros le forfait post-stationnement (FFS), la mairie va encaisser un million d'euros au bas mot. De quoi rembourser largement les 200 000 euros investis

Selon le site L'Agglorieuse, la commune « a passé un appel d'offre qui court jusqu'en 2025 pour un total de 620 . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Gael Cérez