Métro en 2030 et trésorerie artificielle : les élus AMC dénoncent les coups de rabot de Tisséo pour améliorer ses perspectives budgétaires

Toulouse_Metro
Métro toulousain. Ligne A. Photo: Creative Commons/Ingolf

Les élus toulousains du groupe d’opposition « Alternative pour une métropole citoyenne » (AMC) seraient-ils un peu astronomes ? Ils viennent en tous cas de découvrir un trou noir financier capable de faire disparaître des centaines de millions d’euros dans les prévisions financières pluriannuelles de Tisséo.

Pour le déceler, ils ont observé avec attention la quatrième version de l’étude de soutenabilité budgétaire (ESB 4) portant sur le plan pluriannuel d’investissements de Tisséo Collectivités. Ce document de travail porte notamment sur le financement du Toulouse Aeropace Express (TAE), incluant la troisième ligne de métro en gestation depuis 2013.

Datée du 12 septembre, cette mise à jour a été succinctement présentée aux maires de Toulouse Métropole et aux représentants des groupes politiques, à la mi-octobre. « On nous a seulement communiqué un document de quatre pages. Les 50 pages de l'ESB 4 nous été transmises dans les semaines qui ont suivies, mais elles n'ont pas été débattues devant les élus du conseil métropolitain », déplore Marc Péré, maire de L'Union et conseiller métropolitain du groupe AMC (proche de LFI)

Une analyse sincère selon Tisséo Collectivités
Alors que les travaux de la troisième ligne de métro vont bientôt commencer, cette étude arrive à un moment clef. Le projet totémique de Jean-Luc Moudenc voit son coût augmenter (3,4 milliards d’euros aux dernières nouvelles, contre 1,7 milliards en 2013, réévalués ensuite à 2,6 milliards d’euros). Dans ce contexte, la collectivité doit à tout prix convaincre banques et investisseurs de ses capacités de remboursement pour financer son projet.

À lire les conclusions de l’étude, tout va pour le mieux. « Le Projet Mobilités est un projet d’envergure dont le financement repose sur la dynamique d’accroissement des recettes de Tisséo Collectivités et une maîtrise des charges d’exploitation. Les hypothèses de croissance reposent sur des prévisions de hausse de fréquentation et de hausse du Versement Mobilités du fait de l’attractivité de l’agglomération Toulousaine et de sa dynamique d’emploi », expliquent ses auteurs.

Selon Tisséo Collectivités, « ces hypothèses se veulent réalistes et le travail de mise à jour effectué vise notamment à prendre en compte les . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 8 minutes

Par Gael Cérez