L’académie de Toulouse n’a plus aucun médecin du travail

Faute de médecin de prévention, le suivi de l'état de santé des agents de l’Education nationale de l’académie de Toulouse n'est plus réalisé. Avec pour conséquences, l'impossibilité d'aménager les postes en cas de besoin, et donc d'assurer tous les cours, dans un contexte de pénurie d'enseignants.

2023-fevrier-académie-Toulouse
L'académie de Toulouse ne compte plus aucun médecin de prévention pour prendre soin de ses 52 000 agents. / Crédit photo Gael Cérez

Depuis décembre 2022, le rectorat de Toulouse ne compte plus aucun médecin du travail, après le départ à la retraite du dernier en poste. Le faible nombre de ces médecins de prévention, comme ils sont appelés dans la fonction publique, rendait déjà difficile le suivi de la santé du personnel de l’Éducation nationale. Leur absence totale place désormais certains fonctionnaires dans des situations médicales et administratives compliquées.

La rédaction de Mediacités vous propose un résumé des trois infos principales de cette enquête à découvrir à la fin de l’article en exclusivité pour nos abonné·e·s.

Le médecin de prévention est, entre autres, chargé d’établir des préconisations d’aménagement permettant à des professeurs aux capacités diminuées de rester en poste après une longue 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Pauline Chambost