Réquisitions d’écoles : Jean‐Luc Moudenc se justifie face aux parents d’élèves

Le maire de Toulouse a écrit à tous les parents d’élèves des deux écoles actuellement occupées par des familles sans abri, Michoun et Bonnefoy. Dans son courrier, il se dit sensible à la situation, mais justifie son attitude en renvoyant l’Etat à ses responsabilités, et par des impératifs de sécurité.

2024_FEVRIER_TOULOUSE_Banderole réquisition Bonnefoy
La deuxième banderole accrochée sur la façade de l'école Bonnefoy a disparu dès le lendemain. / Photo Jamais sans toit dans mon école

À Toulouse, on peut se dire « humaniste », « sensible » et « profondément touché » par la situation des « familles et enfants à la rue durant l’hiver », tout en assumant de mettre des bâtons dans les roues à des citoyens s’acharnant à mettre ces personnes à l’abri.

C’est, en l’espèce, l’esprit pour le moins paradoxal d’une lettre de cinq pages, que Jean‐Luc Moudenc a adressée, fin janvier, aux parents d’élèves des écoles Bonnefoy et Michoun. Le maire ex‐LR de Toulouse y justifie son attitude face à la réquisition de ces deux établissements par le collectif Jamais sans toit pour y loger des familles sans abri. 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Favorite

Par Jacques