Football Leaks : le tour de passe-passe qui a sauvé le RC Lens en 2015

En mai 2015, le RC Lens est au bord du précipice et n'est plus financé par son propriétaire, Hafiz Mammadov. Notre enquête, à partir des documents Football Leaks, montre comment Arsenal a permis au club Sang et Or de renflouer ses caisses en urgence, juste avant le passage du club devant la DNCG, l'autorité de contrôle financier des clubs.

Reine-Adelaide
Jeff Reine-Adelaïde, passé de Lens à Arsenal au cours de l’été 2015, a contribué à sauver son club formateur. © joshjdss

«On est au bord du précipice », clame Gervais Martel, président du RC Lens, dans une interview au journal L'Equipe, le 2 mars 2015. Les finances du club sont dans le rouge. Et cela fait longtemps que ça dure : lors de la saison 2012-2013, Lens avait enregistré une perte d'exploitation de 16 millions d'euros, épongée par le Crédit Agricole Nord de France. Lors de l'exercice suivant, le déficit dépassait les 20 millions, compensé par l'argent du propriétaire Hafiz Mammadov. Mais l'homme d'affaires azerbaïdjanais, lui aussi, va mal : il a perdu une grande partie de sa fortune. Le club doit trouver « 10 à 15 millions », selon son président. Le 23 avril, l’entraîneur lensois Antoine Kombouaré tire à son tour la sonnette d'alarme : « L’avenir même du RC Lens aujourd’hui n’est pas assuré », s'inquiète-t-il, dans un entretien aux Nouvelles Calédoniennes. Les documents Football Leaks, transmis à France 3 Nord-Pas-de-Calais et Mediacités par le consortium European Investigative Collaborations (EIC) et Mediapart, mettent en lumière le tour de passe-passe qui a permis à Lens de sortir en urgence de l'impasse financière.

Arsenal à la rescousse de Lens

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Sylvain Morvan