Des dragons pour redorer le blason. La maire de Calais, Natacha Bouchart, voulait un projet pour améliorer l’image de sa ville, devenue le symbole de la crise migratoire. Et c’est François Delarozière qui lui a apporté la solution. Le directeur artistique de l’association La Machine lui a proposé de concevoir toute une famille de dragons mécaniques géants, sur le modèle de L’Eléphant qui fait la fierté des Nantais, afin d’animer la cité et de la doter de nouvelles et fortes attractions. Avec un objectif pour le moins ambitieux : faire venir un million de touristes par an !

Le premier et le plus grand de ces animaux fantastiques, le Dragon des Mers, est dévoilé ce 1er novembre, mettant fin au quasi « secret défense » qui interdisait de publier la moindre image de l’animal. On connaissait toutefois déjà ses mensurations : 25 mètres de long, 15 mètres de haut, 18 mètres de large une fois ses ailes déployées, et 72 tonnes ! Et on sait tout de sa machinerie. Fait de bois, de cuir et de métal - dont du cuivre -, le Dragon des Mers est mobile grâce à une propulsion à moteur hybride qui lui permet de déambuler dans la ville.

« Il crache du feu, de la fumée et de l’eau sous différentes formes, écrit François Delarozière dans le projet « confidentiel et provisoire » remis à la ville dès novembre 2017 et auquel Mediacités a eu accès. De la brume s’échappe de son corps par une trentaine d’évents. Ses yeux, ses paupières, ses oreilles, sa bouche, sa langue, ses nageoires sont mobiles. Il peut se coucher, se cabrer, courir jusqu’à 4 km/h et battre de ses ailes (...) Grâce à un escalier intégré à sa queue, 50 à 60 passagers accèdent à son dos ». L'animal est tellement perfectionné qu'il faut de 4 à 17 personnes (en mode spectacle) pour le mouvoir.

Deux varans de 13 mètres de long et six iguanes de 4 à 6 mètres doivent venir compléter un bestiaire fabuleux en 2021 et 2022. Coût total estimé - y compris les aménagements des lieux et des bâtiments destinés à héberger ces dragons : 27,5 millions d’euros. A comparer avec les 23 millions d’euros de L’Éléphant de Nantes. Sur le papier . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !