Le 4 août dernier, Jean-Marc Cathelain, doyen des juges d’instruction du tribunal correctionnel de Lille, a reçu sur son bureau une plainte avec constitution de partie civile, pour prise illégale d’intérêts et favoritisme. Elle émane d’Eric Darques, un lambersartois familier du genre, à l’origine de nombreuses enquêtes sur de supposées turpitudes d’élus du Nord. Dans son viseur, l’attribution de deux marchés publics à la société Thémès, un cabinet d’avocats lillois, par la ville de Lambersart. Même si la plainte est adressée « contre X », c’est surtout Marc-Philippe Daubresse, l’ancien maire de la ville, qui est la cible du lanceur d’alerte. Mais pas que… Brigitte Astruc, son épouse, et Francis Deffrennes, un avocat du barreau de Lille, sont également concernés par cette plainte.

Rappel des faits. Le 3 septembre 2017, Marc-Philippe Daubresse, Brigitte Astruc et Maître Francis Deffrennes signent les statuts d’une SARL, appelée Dadeas Conseil. Le nom de cette société basée à Lille n’est autre que la contraction des deux premières lettres du nom de famille de chacun des trois associés. La société va exercer dans les domaines suivants : « Conseil en stratégie, aide opérationnelle et formation en ressources humaines, aménagement, urbanisme, tourisme, communication ».

Ces statuts sont déposés au greffe du tribunal de commerce de Lille, le 12 septembre. On y apprend que le capital de la société est de 1 000 euros. Marc-Philippe Daubresse détient 60% des parts est devient le gérant de la société et les deux autres associés se partagent équitablement les 40% restant. Enfin, le 14 septembre, Dadeas Conseil est immatricul . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !