Agression d’un supporter lillois : l’enquête souligne la porosité entre l’extrême droite et les milieux du stade

Les six mises en examen prononcées début mars, à la suite du passage à tabac d’un supporter lillois, confirment les accointances entre certains groupes « ultra » du Losc et des mouvances d’extrême droite. La direction du club nordiste s’enferme dans le silence.

2022-avril-img-sur-la-trace-des-militants-d-extreme-droite-qui-ont-tabasse-un-supporter-du-losc-3

Il est 23 heures ce mardi 14 septembre 2021 sur le parvis du stade Pierre-Mauroy, non loin de la porte F. À quelques pas de la célèbre tribune nord. Arnaud Lasserre, 35 ans, surveillant pénitentiaire, éducateur au FC Santes, est accoudé au bar du Factory, un bar connu pour être fréquenté par les franges les plus dures des Dogues Virage Est (DVE), le club de supporters le plus influent du Losc (Lille Olympique Sporting Club), champion de France de football en titre.

Au bar, Arnaud trinque avec Thomas (son prénom a été changé), éducateur de football lui aussi, et Thierry Alsters, président du club et de l’association des Doggies, une structure dont l’objet est d’emmener des enfants au stade. Tous les trois accompagnent justement des adolescents au stade pour ce match de Ligue des champions.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 7 minutes

Par La rédaction de Mediapart