«Pertes de sens et de valeurs », « des orientations floues et instables », « sentiment de ne plus faire un travail de qualité », « surcharge, stress, épuisement » d’un côté ; « sous charge, inquiétudes, perte d’estime » de l’autre… Mediacités s’est procuré le rapport que le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de la région Auvergne-Rhône-Alpes avait commandé au cabinet Actems [lire ci-dessous]. Ses conclusions, communiquées en interne jeudi 3 mai, sont particulièrement sévères pour le management de la collectivité présidée par Laurent Wauquiez. La fusion des deux anciennes régions, couplée à une réorganisation et aux changements liés à la nouvelle mandature, semble être particulièrement mal vécue par la plupart des 300 agents sondés par Actems.              

 

Le mal-être social ressenti au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2015 est un secret de Polichinelle. Plusieurs journaux s’en sont fait l’écho ces derniers mois [relire notamment l’enquête d’Acteurs de l’économie-La Tribune : « Région Auvergne-Rhône-Alpes : péril en la demeure . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois