Il est comme ça, Lucien Barge, le cœur sur la main. Besoin d’un logement pour le fiston en pleine séparation ? Pas de problème. Réserver la reprise d’un commerce pour la belle-fille d’une salariée de la mairie ? C’est possible. Se charger de l’entretien des espaces verts d’un lotissement privé ? Et pourquoi pas ! Sauf que, si Lucien Barge sait se montrer généreux avec certains, c’est avec les moyens de la commune de Jonage. Depuis 1995, cet ancien agriculteur septuagénaire, soutenu jusqu'à présent par Les Républicains (LR), préside aux destinées de cette bourgade de l’Est lyonnais – 6000 habitants, ses ribambelles de pavillons avec jardin et un ciel strié d’avions en partance ou à destination des pistes de l’aéroport Saint-Exupéry, situées à moins de 10 kilomètres du centre-ville.          

Un maire omniprésent, élu municipal depuis 1977 – « c’est passionnel », dit-il –, qui, au fil des mandats, a bétonné son fief à coups de services rendus. « Il aime montrer aux uns et aux autres qu’il leur octroie des avantages », commente le conseiller municipal d’opposition (LR) Jacques Bartier. « Il a sa clientèle », résume Sandrine Privé (ex-PS), opposante également. « C’est un petit Balkany, tonne carrément l’avocat Vincent Durand, qui a eu affaire à l’édile dans l’épineux dossier du fleuriste (nous y reviendrons). Il n’a pas compris que la mairie ne lui appartenait pas. »

La gestion de la municipalité jonageoise a fait l’objet, en février 2015, d’un rapport particulièrement salé de la Chambre régionale des comptes. Politique d’investissement conduite « dans des conditions d’information peu transparentes », « situation financière fragilisée », « manque de formalisme et de transparence » dans l’attribution des marchés publics… Les magistrats étrillaient alors la méthode Barge. Et depuis ? Mediacités s’est plongé dans les dossiers de Jonage. Favoritisme, copinage, fait du Prince : nous n’avons pas été déçus du voyage ! Florilège.          

1/ Aux enfants des adjoints, la municipalité reconnaissante
Conseil municipal du 15 mai 2017. En adoptant la 11e délibération de . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !