Auvergne-Rhône-Alpes : petites combines et gros pactole de la formation des élus

Mediacités a épluché les formations effectuées par les conseillers régionaux depuis le début de leur mandat. Soit plus d’1,1 million d’euros d’argent public en jeu capté par de (très) lucratifs organismes, souvent proches des partis politiques, et dont les pratiques interrogent.

Region Auvergne-Rhone-Alpes
Assemblée plénière du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes. Photo : Alberto Campi / We Report.

Il faut croire qu’il avait besoin de perfectionner sa capacité à être perçu comme un chef… En septembre 2018, Etienne Blanc, vice-président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a suivi une formation de trois jours intitulée « Leadership et marque du décideur public ». Pas inutile : le mois suivant, cet éternel second (de Charles Millon, de Laurent Wauquiez) déclarait sa candidature aux élections municipales de Lyon, qui se tiendront en mars prochain. Coût pour la collectivité : 4750 euros. C’est l’une des nombreuses trouvailles de notre plongée dans le maquis des formations effectuées par nos conseillers régionaux.

Maîtriser les règles des marchés publics, préparer un budget, mais aussi savoir prendre la parole en public ou communiquer en utilisant la vidéo : les élus se forment tout au long de leur mandat. Indispensable vu la complexité de la gestion d’une collectivité comme celle de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Mais les pratiques en vigueur, l’opacité et la (très forte) proximité entre certains organismes formateurs et les partis politiques laissent songeur… C’est le cas notamment des liens qu’entretient le mystérieux Centre européen de formation des élus locaux (Cefel) avec des représentants du Rassemblement national [lire plus bas].         

Mediacités a décortiqué les sommes payées par la région pour ces formations depuis le début du mandat Wauquiez [lire notre encadré En coulisses]. Soit trois années – 2016, 2017 et 2018 – passées au scanner, pour un total de 1,12 million d’euros et 1203 formations. Premier enseignement : les 204 conseillers régionaux d’Auvergne-Rhône-Alpes utilisent plus que d’autres leurs droits à acquérir de nouvelles compétences. A titre de comparaison, pour la même période, les conseillers de la ville de Lyon (73 élus) ont dépensé 140 500 euros et ceux de la Métropole de Lyon (165 élus), 520 000 euros.
 
!function(e,i,n,s){var t="InfogramEmbeds",d=e.getElementsByTagName("script")[0];if(window[t]&&window[t].initialized)window[t].process&&window[t].process();else if(!e.getElementById(n)){var o=e.createElement("script");o.async=1,o.id=n,o.src="https://e.infogram.com/js/dist/embed-loader-min.js",d.parentNode.insertBefore(o,d)}}(document,0,"infogram-async");
Untitled infographic
Infogram
 
I – De la com’, de la com’ et encore de la com’
Deuxième enseignement, nos représentants auvergnats . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 11 minutes

Par Pierre Januel