"À un moment, j’ai cru que j’allais tourner de l’œil en voyant tout ce sang de partout. » Ce samedi 7 mars 2020, Alix*, adolescent lyonnais de 16 ans, participe à l'Acte 69 des Gilets jaunes, place Bellecour. Interdite par la préfecture (après des discussions infructueuses avec les organisateurs sur le périmètre de la manifestation), le rassemblement annoncé par différents groupes de Gilets jaunes lyonnais commence à 14 heures. Le lycéen se trouve non loin de la pharmacie Bellecour, à l’angle de la place et de la rue Colonel Chambonnet, à une quinzaine de mètres des forces de l’ordre. « L’ambiance était assez bon enfant au début, puis la police a commencé à faire des sommations. J’ai d’abord pris ça pour de l’intimidation », se souvient-il.

Après un temps d’attente, le gaz lacrymogène commence à fuser. Dans le flou, le jeune homme décide de

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !