Ce samedi 4 juillet, le beffroi de Villeurbanne change de locataire. Après trois mandats, le maire socialiste Jean-Paul Bret, qui ne se représentait pas, cédera les clefs à Cédric Van Styvendael, l’ancien directeur d’Est Métropole Habitat, jamais élu jusqu’à présent. Un changement dans la continuité : le sortant avait depuis longtemps adoubé son successeur. Mais une continuité de façade, car si Villeurbanne apparaît sur la carte nationale comme un bastion que le Parti socialiste a su préserver, à la faveur des accords du premier et du second tour, les équilibres politiques ne sont plus les mêmes. Au détriment du PS.

La scène se déroule le 16 mars dernier, au lendemain du 1er tour des élections municipales, dans l’exigu local de campagne de Cédric Van Styvendael, rue Paul Verlaine. Sont réunis autour du leader socialiste des

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h