Rentrée périlleuse à l’Université de Lyon

Sans président depuis six mois, l'organisme chargé de fusionner trois universités et l'ENS entame une année sous haute-tension : un audit interne, que révèle Mediacités, met en lumière le malaise de ses agents, tandis que le rapprochement entre les établissements est plus contesté que jamais.

IMG_9776
L'université Lyon-3, l'une des composantes de l'Université de Lyon (site des quais du Rhône). Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Covid‐19 oblige, la rentrée universitaire 2020 ne ressemblera à aucune autre. Le gouvernement a décidé de privilégier le retour des étudiants dans les amphis plutôt que les cours à distance. Ils devront donc s’adapter aux règles sanitaires, à commencer par le port du masque obligatoire dans tous les établissements de l’enseignement supérieur comme annoncé, le 27 août, par le Premier ministre Jean Castex. Mais, à Lyon, une crise autre que celle du coronavirus mine le petit monde universitaire engagé depuis plusieurs années dans un projet de méga‐fusion avec la création de l’Université de Lyon (UDL).          

Ou plutôt faut‐il parler d’une double crise ? Interne d’abord, avec le malaise ambiant qui règne parmi les personnels de l’UDL et que met en exergue un audit que Mediacités s’est procuré [lire plus bas]. Institutionnelle ensuite, alors que l’université Jean‐Monnet de Saint‐Etienne, une des quatre composantes de « l’université-cible », menace 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 11 minutes

Favorite

Par Jennifer Simoes