L’État ne protège pas correctement les habitants de la vallée de la Chimie. C’est la justice qui le dit. Au début du mois de septembre 2020, le tribunal administratif de Lyon a invalidé l’arrêté préfectoral qui régit la sécurité de la gare de triage de Sibelin. Là, au sud de l’agglomération lyonnaise, le long de l’A7, transitent 200 wagons de matières dangereuses chaque jour. D’après la décision de justice, l’étude de dangers conduite par SNCF Réseau (la branche de la SNCF chargée de la gestion des infrastructures ferroviaires) se révèle

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois