Jeune migrant : quand la Métropole de Lyon passe outre la convention internationale des droits de l’enfant

Le Grand Lyon refuse de prendre en charge, au titre de la protection de l’enfance, un jeune Pakistanais arrivé à Lyon en 2019. Son dossier a pourtant fait l’objet d’un avis favorable et inédit de la part du comité international chargé de veiller au respect de la Convention relative aux droits de l’enfant.

Migrants
Le squat de l’ancien collège Maurice Scève, à la Croix-Rousse, évacué le 27 octobre 2020. De nombreux jeunes migrants non-accompagnés y avaient trouvé refuge. Photo : Andia.

Nous l’appellerons Aboud pour préserver son anonymat. Ce jeune Pakistanais est arrivé à Lyon au cours de l’année 2019 après un long périple par l’Iran, la Turquie, la Grèce et l’Italie. D’après la date de naissance figurant sur sa carte d’identité, il est alors âgé de 16 ans. Aboud a quitté son pays suite au décès de

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Nicolas Barriquand