Euronews : « l’Erasmus de l’information » plus menacé que jamais

Déficit abyssal, plan social douloureux et Bruxelles qui vient de décider de lui couper les vivres… Vrai-faux service public, la chaîne d’info « paneuropéenne » implantée à Lyon, contrôlée par un magnat égyptien adepte des paradis fiscaux, accumule difficultés et déboires. Au point de mettre en péril son existence ?

Euronews
Le « cube vert », à Lyon, siège d'Euronews. La chaîne a été lancée en 1993. Photo : Nicolas Barriquand/Mediacités.

Mais qu’est-ce qui cloche au sein du cube vert pomme de la Confluence, siège d’Euronews ? Pour la deuxième fois en cinq ans, « la chaîne d’information paneuropéenne multilingue » implantée à Lyon subit un plan social. Une quarantaine de postes sont menacés, soit 10% des effectifs, après une première purge, en 2016, d’une centaine de salariés. Euronews enregistre des pertes financières qui se chiffrent en dizaines de millions d’euros – plus de 22 millions d’euros de déficit en 2019 – pour un chiffre d’affaires annuel (hors subventions) d’environ 50 millions d’euros.           

Contrôlée depuis 2015 par Naguib Sawiris, un milliardaire égyptien adepte des paradis fiscaux [lire plus bas], la chaîne d’info en continu se débat dans les difficultés économiques. Sans surprise, peut‐on écrire quand on se penche sur l’histoire d’Euronews. Bien que considérée comme « un organisme à but d’intérêt général européen », ce média n’a toujours été

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 13 minutes

Favorite

Par Eva Thiebaud