Le maire, les panneaux publicitaires et les caméras : règlement de comptes à Saint-Bonnet-de-Mure

Depuis huit ans, la commune de l’Est lyonnais est le théâtre d’une guerre féroce entre son maire, Jean-Pierre Jourdain, et une société publicitaire. Au printemps dernier, cinq panneaux ont été sauvagement démontés et les caméras de surveillance locales coupées. La justice a ouvert une enquête.

Capture d’écran 2021-11-09 à 16.17.39
Le maire de Saint-Bonnet-de-Mure, Jean-Pierre Jourdain. Montage : Kévin Arquillo.

C’est une petite parcelle de terre agricole, en bordure de la zone d’activité de Saint-Bonnet-de-Mure. De celles qui tapissent les communes de l’Est lyonnais, avec leurs magasins de meubles et de jouets, alignés le long de la Nationale 6, et leurs forêts de panneaux publicitaires. Depuis des années, ce lopin est le théâtre d’une guerre féroce entre la mairie et une entreprise de publicité gérant cinq panneaux sur place.

Le conflit a même dégénéré, au printemps dernier, avec l’arrachage sauvage de l’objet du litige sur les ordres du maire Jean-Pierre Jourdain. Celui-ci avait au préalable pris soin de

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Mathieu Périsse