Centrale du Bugey, région Auvergne-Rhône-Alpes, Euronews… Ce qu’il s’est passé depuis les enquêtes de Mediacités

A l'approche de 2022, nous nous sommes replongés dans nos archives pour sélectionner quelques enquêtes précédemment publiées. Que s'est-il passé depuis ? Mediacités vous raconte la suite.

Centrale nucleaire du Bugey
Centrale nucléaire du Bugey, Laurent Wauquiez et siège d’Euronews. Photos : KR Images Presse / N.Barriquand/Mediacités.

«Une actualité en chasse une autre » ; « Les médias zappent les sujets les uns après les autres »… Ces reproches fréquemment entendus sont légitimes. A Mediacités, nous avons à cœur de suivre nos enquêtes et comme les fins d'année sont propices aux coups d'œil dans le rétroviseur, nous avons sélectionné trois sujets sur lesquels nous avons enquêté il y a quelques mois ou années avec une question en tête : que s’est-il passé depuis nos publications ?
1/ Au Bugey, « la poubelle nucléaire » d’EDF en service malgré des oppositions suscitées… jusqu’en Suisse
Rappels des faits - Vous l’aviez découvert dans Mediacités en novembre 2017 : à une trentaine de kilomètres de Lyon, sur le site de la centrale nucléaire du Bugey, EDF prévoyait de construire un hangar de 8000 mètres carrés baptisé Iceda. Là, à proximité des rives du Rhône, l’électricien entreposerait des déchets radioactifs issus du démantèlement des réacteurs à l’arrêt un peu partout en France. Ce projet de « poubelle nucléaire », mené loin de l’attention médiatique du méga-centre d’enfouissement de Bure, dans la Meuse, avait dès le départ braqué les associations qui militent contre l’énergie atomique.

Et depuis ? - Dix ans environ après les prémices du projet, EDF a officiellement inauguré Iceda le 18 novembre dernier. Des recours qui ont conduit à l’annulation d’un premier permis de construire auront fait perdre un peu de temps à l’industriel, ainsi que la pointilleuse Autorité de sûreté nucléaire (ASN) qui lui a demandé à quinze reprises, entre 2016 et 2020, de compléter son dossier avant de délivrer son feu vert pour l’exploitation.

Dans les faits, l’entrepôt a été

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 8 minutes

Par Nicolas Barriquand