Les sécheresses à répétition mettent à sec les agriculteurs des Monts du Lyonnais

De Mornant à Bessenay, les producteurs qui fournissent l’agglomération lyonnaise en viande, en légumes et en fruits souffrent d’un manque d’eau qui s’aggrave depuis six ans. La faute au changement climatique et à un blocage administratif kafkaïen, alors même que le Grand Lyon souhaite développer l'approvisionnement local.

MontsDuLyonnais
Paysage des Monts du Lyonnais. Photo : G.Péris y Saborit-CC BY-NC 2.0.

Certaines sensations valent mieux que de longs discours. Mathieu Razy, éleveur bio de vaches d’Aubrac à Haute-Rivoire, nous invite à plonger les mains dans la terre de sa prairie où paissent ses bêtes l’été. D’ici, la vue plonge sur les Monts du Lyonnais. Après un coup de bêche sans effort, une grosse motte de terre grasse, légère, aérée, gorgée de lombrics et d’eau (il a plu) dégouline entre nos mains. Elle sent bon l’humus, le champignon et le pétrichor. Les trèfles y prolifèrent.

Puis le producteur de viande nous mène dans le terrain voisin, une prairie cultivée de manière conventionnelle. Là, son outil bute très vite sur

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 7 minutes

Par Blandine Flipo