Législatives : dans le Rhône, la majorité résiste, la Nupes s’installe, LR progresse

Le camp macroniste parvient à conserver 7 des 14 sièges de députés du département alors que la gauche reconquiert ses positions à Lyon et en banlieue. Les Républicains s’offrent, eux, un parlementaire supplémentaire.

2022-06-Legislatives-Rudigoz-Garin-Vincendet-1
Thomas Rudigoz, Marie-Charlotte Garin et Alexandre Vincendet. Photos : Capture d’écran BFM Lyon / N.Barriquand/Mediacités.

Une majorité affaiblie mais qui reste en tête, une gauche qui retrouve des couleurs sans parvenir à concrétiser ses espoirs et une droite LR plus solide qu’attendu. Le paramètre Rassemblement national à part - dans le département aucun candidat d’extrême droite n’était qualifié pour le second tour des élections législatives -, la situation politique sortie des urnes, ce dimanche 19 juin dans le Rhône, présente de nombreuses similarités avec la donne nationale.

En 2017, la vague Macron avait ici tout emporté : 12 sièges de député sur 14. Depuis hier, ils ne sont plus que 7 à se revendiquer de la majorité présidentielle. Mais cette dégringolade a presqu’un goût de victoire pour le camp macroniste qui réussit à

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Nicolas Barriquand