Une majorité affaiblie mais qui reste en tête, une gauche qui retrouve des couleurs sans parvenir à concrétiser ses espoirs et une droite LR plus solide qu’attendu. Le paramètre Rassemblement national à part - dans le département aucun candidat d’extrême droite n’était qualifié pour le second tour des élections législatives -, la situation politique sortie des urnes, ce dimanche 19 juin dans le Rhône, présente de nombreuses similarités avec la donne nationale.

En 2017, la vague Macron avait ici tout emporté : 12 sièges de député sur 14. Depuis hier, ils ne sont plus que 7 à se revendiquer de la majorité présidentielle. Mais cette dégringolade a presqu’un goût de victoire pour le camp macroniste qui réussit à

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois