FC Nantes: l’épine danoise dans le pied de Kita

Sept ans après son licenciement, l'ancien défenseur international danois, Michael Gravgaard, va pouvoir poursuivre le FC Nantes devant les prud'hommes. Et il compte bien réclamer au club près de 2 millions d'euros.

Graavgard-Kita
Michael Gravgaard lors de sa présentation par Waldemar Kita, le 7 juillet 2008. Photo: JS EVRARD/SIPA

La douce euphorie qui baigne le FC Nantes après la présentation du YelloPark, le projet de nouveau stade dévoilé la semaine dernière, devrait retomber un peu chez les Kita. Après sept ans de bataille judiciaire, le Conseil d’État a en effet rejeté le dernier recours du club concernant la prétendue « inaptitude » de Michael Gravgaard à la pratique du football professionnel. Le conseil des prud'hommes de Nantes va donc pouvoir enfin se pencher sur le licenciement de l'ancien défenseur international danois (18 sélections, 5 buts), qui avait été recruté en 2008 pour 3,9 millions d'euros. D'après le site spécialisé Transfermarkt, il figurait même jusqu'à cet été sur le podium des recrues les plus chères de l'histoire du club, avant que Waldemar Kita ne se décide à claquer 4,5 millions d'euros pour Kalifa Coulibaly, l'attaquant de La Gantoise (Belgique).

Audience aux prud'hommes le 26 avril prochain

Selon nos informations, la date de l'audience devant le conseil des prud'hommes de Nantes a d'ailleurs déjà été fixée : ce sera le 26 avril prochain. Le licenciement à peu de frais de Michael Gravgaard pour « inaptitude », en raison de douleurs récurrentes à l'orteil droit, à six mois de la fin de son contrat, alors que le club était retombé en Ligue 2, pourrait coûter finalement bien cher à Waldemar Kita. L'avocat de l'ancien joueur danois, Me Romuald Palao, entend en effet demander des arriérés de salaires calculés sur ses émoluments de l'époque (100.000 euros bruts par mois). A savoir 1 . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Guillaume Frouin (PressPepper)