Ce jeudi, la justice doit trancher le cas de l'abbé Philippe Guépin. Le chef de file des « sédévacantistes » est soupçonné d'avoir soutiré 345 000 euros à une paroissienne. Mediacités en a profité pour frapper aux portes des multiples chapelles traditionalistes nantaises. Derrière, on parle foi bien sûr, mais aussi politique et gros sous . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois