Le promoteur Réalités finance la chaire du “Monsieur Europe” de Johanna Rolland

Vice-président de Nantes Métropole à l’Europe et à la RSE, André Sobczak est titulaire depuis un an et demi d’une chaire de l’école de commerce Audencia financée par le groupe Réalités. Rien d’illégal, comme l’a vérifié Mediacités, mais des liens aussi étroits avec un acteur majeur de l’immobilier peuvent interroger.

Sobczak
André Sobczak, vice-président de Nantes Métropole et titulaire d’une chaire financée par le groupe Réalités à l’école de commerce Audencia. / Capture écran vidéo Youtube.

Depuis quelques mois, André Sobczak signe ses courriels d’un « Titulaire de la chaire Réalités Intelligence des territoires ». Rien d’étonnant pour cet enseignant-chercheur de 46 ans qui, après avoir gravi tous les échelons de l’école de commerce Audencia, en est devenu le directeur académique et de la recherche, il y a quatre ans. Plus surprenant : ce Franco-Allemand est aussi, depuis 2014, conseiller municipal et métropolitain de Nantes et se trouve en position (ré)éligible sur la liste présentée par la maire (PS) sortante, Johanna Rolland, aux élections municipales. Peu connu des Nantais, l’élu a pourtant pris du galon politique, devenant en 2016 vice-président de Nantes Métropole à l’Europe (où la collectivité exerce un lobbying actif), mais aussi à la responsabilité sociale des entreprises.

C’est à la publication d’une lettre d’information et d’un site dédié, en mars 2019 que beaucoup de ses collègues élus ont découvert ce choix de travailler avec l’entreprise immobilière Réalités, dont le nom s'est retrouvé sur le devant de la scène l'an dernier à l'occasion du dossier YelloPark. « Sa qualité personnelle n’est pas en cause, mais j’avoue que j’étais estomaqué », glisse un membre de la majorité municipale. D’autres n’y prêtent guère attention.

« Personnellement, aucun élu ne m’en jamais parlé, répond André Sobczak aux questions de Mediacités, Je peux concevoir le [trouble], mais je . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Thibault Dumas