C’est l’histoire de la boule de neige et d’une inquiétude devenue trop envahissante pour continuer à se taire. À Saint-Herblain, l’école Nelson Mandela est en lutte depuis des semaines, avec une demande claire : réintégrer le réseau d’éducation prioritaire (REP+), dont elle dénonce sa sortie depuis la réforme de 2015. Depuis, la voilà devenue ce qu’on appelle une école « orpheline », soit un établissement situé dans un quartier défavorisé, mais ne bénéficiant pas des moyens attribués aux REP+. « Nous sommes actuellement en contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS) et ça ne suffit pas !

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois