Les cantines des écoles, collèges et lycées nantais face au défi de la flambée des prix

Inflation des denrées alimentaires, hausse des tarifs de l'énergie, nouvelles exigences de qualité... La restauration scolaire affronte une triple pression sur les coûts. De la Ville de Nantes à la Région Pays de la Loire en passant par le Département de Loire Atlantique, les collectivités qui en ont la charge y répondent différemment. Entre « quoi qu’il en coûte » pour ne pas grever les budgets des familles et désintérêt manifeste…

2022-11-cantine-scolaire
Dans une cantine scolaire (Image d’illustration).

«Entre janvier et juin 2022, la volaille a augmenté de 30 %, le blé tendre de 52 % et le beurre de plus de 69 % »… Conseiller municipal (EELV) à la mairie de Nantes chargé de la restauration scolaire, Nicolas Martin énumère les hausses de prix auquel il assiste depuis ces derniers mois. Car si les consommateurs écarquillent les yeux au moment de passer en caisse, les collectivités responsables de la restauration scolaire dans les écoles, collèges et lycées de l’agglomération nantaise sont confrontées au même phénomène : l’inflation galopante du prix des denrées alimentaires de base.

Une flambée d’autant plus difficile à maîtriser qu’elle s’ajoute à celle des tarifs de l'énergie depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, mais aussi à la hausse

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

A l’occasion de la journée de la presse indépendante, profitez de ce week-end portes ouvertes pour lire cet article et tous les autres :

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Mathilde Doiezie