Le coûteux flop de “Croissance Verte”, bras armé de la Région Pays de la Loire sur la transition écologique

Lancée en 2020, la SEM Croissance Verte devait être l’outil clé du conseil régional pour doper les rénovations thermiques et le développement des énergies renouvelables. Deux ans et demi et près de 2 millions d’euros plus tard, son bilan est quasi nul. Entre amateurisme, bisbilles politiques et démissions, enquête sur les coulisses d’un échec.

2022-12-Conseil-regional-Pays-de-la-Loire-session
Le conseil régional des Pays de la Loire en session. / Capture d’écran Youtube

À l’origine, la SEM Croissance Verte ne manquait pas d’ambition. Créée en 2020 par le Conseil régional des Pays de la Loire, la société d’économie mixte devait rien moins que tripler la production régionale d’énergie d’origine renouvelable et y rénover 100 000 logements. Pour y parvenir, elle comptait sur 13 actionnaires parmi lesquels les cinq départements ligériens et la Caisse des dépôts et consignations. Du sérieux, donc.              

Et depuis ? Rien, ou presque...

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Julie Reux