À quelques mois des sénatoriales, les démons de la division menacent la gauche à Nantes et en Loire‐Atlantique

Pro et anti-Nupes, Nantais et Nazairiens, socialistes et écolos, jeunes et vieux élus... A gauche, les échéances électorales à venir mettent en lumière des fractures difficiles à réduire.

2023-01-Affiches-PS
Affiche du parti socialiste. Photo : @Photolyse

C’était il y a tout juste un mois. En ce 1er mai 2023, l’esplanade située devant les Nefs des machines, à Nantes, déborde de monde. Des manifestants venus participer, à l’appel des syndicats unis, au 13e rassemblement en opposition à la réforme des retraites. Mais aussi la plupart de ce que la gauche locale compte d’élus, Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente (PS) de la Métropole, en tête. « L’exemple de l’intersyndicale nous oblige, note alors Marlène Collineau, son adjointe (groupe gauche commune) à la Santé. Les forces de gauche doivent pouvoir s’entendre. Il n’y a rien d’insurmontable ! »

Il faut dire que depuis quelques temps, l’union sacrée derrière le mouvement social cache mal les fractures qui s’élargissent au sein de la gauche nantaise. Mi‐avril, l’élaboration des listes 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 10 minutes

Favorite

Par Louis Raymond