Réaménagement de l’aéroport Nantes‐Atlantique : les omissions du ministre des Transports

Lors de sa visite à Nantes jeudi 16 novembre, le ministre des Transports a confirmé l’abandon du projet d’allongement de la piste de l’aéroport et des mesures pour faire respecter le couvre-feu. Mais Clément Beaune s’est bien gardé de dévoiler les dessous de ce dossier sensible pour l’État. Mediacités le fait pour vous.

Clément Beaune, ministre des Transports, lors de la visite en préfecture à l’automne 2023 (c) Thibault Dumas (2)
Clément Beaune, ministre des Transports, lors de sa visite à Nantes le 16 novembre dernier. Photo : Thibault Dumas

Après la douche froide du 30 septembre dernier où il annonçait l’annulation de la procédure d’appel d’offres pour le réaménagement de l’aéroport Nantes Atlantique, le ministre des Transports l’avait promis : il reviendrait régulièrement à Nantes pour suivre le dossier. Après avoir annoncé, le 2 octobre dernier, un nouvel appel d’offres d’ici à la fin de l’année, Clément Beaune est revenu à Nantes le 16 novembre avec des annonces (lire l’encadré en fin d’article). Parmi elles : l’abandon du projet d’allongement de la piste de l’aéroport et des mesures nouvelles pour faire respecter le couvre‐feu.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 10 minutes

Favorite

Par Isabelle Jarjaille