La ruée vers « l’hydrogène vert » donne le tournis aux villes et aux régions

Décarboner nos transports et notre industrie... Voilà la promesse de l’hydrogène. Mais pour la tenir, encore faut-il multiplier les infrastructures et les usines nécessaires à la production de cette molécule. Un sacré chantier qui pousse les collectivités à se lancer dans une série de projets, à grand coup de subventions. Mediacités vous dévoile les ressorts de cette « fièvre verte ».

Car retrofit wauquiez
Présentation du premier car rétrofit de technologie française par Laurent Wauquiez, Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Crédit : PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

A écouter les annonces qui se succèdent ces derniers mois, on pourrait croire que l’ère de l’hydrogène est arrivée. Une fièvre mondiale qui s’accompagne parfois d’un léger syndrome mégalomaniaque, la plupart des pays se disputant le rôle de pionnier ou de leader en la matière. Cette « hype » globale n’épargne pas la France : elle s’étend même aux quatre coins du l’Hexagone.

A Saint-Nazaire, le 22 septembre, Matthieu Guesné, le fondateur de la société nantaise Lhyfe inaugure le premier prototype mondial de production d’hydrogène en mer. « Jamais personne n'avait fait flotter un électrolyseur », affirme-t-il alors. Baptisée « Sealhyfe » et relié à une éolienne en mer, cette plateforme de test capable de sortir 400 kilos d'hydrogène par jour préfigure des modèles 100, voire 200 fois plus puissants. Elle a bénéficié de subventions de

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 13 minutes

Par Yves Adaken