Peut-on cumuler un mandat régional et un autre européen ? Légalement oui. Dans les faits, c'est moins certain. Prenons l'exemple de France Jamet. Cette Lepéniste historique de l'Hérault siège au Conseil régional d'Occitanie depuis 2015. Elle y a présidé le groupe Front National jusqu'en 2017. Cette année là, Louis Aliot, le compagnon de Marine Le Pen, abandonne son mandat d'eurodéputé en raison de la loi de non cumul pour faire son entrée à l'assemblée nationale. Une bonne affaire pour France Jamet qui remise alors son discret costume d'attachée parlementaire locale de l'eurodéputée Joëlle Mélin, pour endosser celui – plus confortable - d'élue européenne. 

Depuis, France Jamet a pris goût à son travail à Bruxelles et Strasbourg où elle a participé à 97,43 % des votes selon le site VoteWatch. Elle figure aujourd'hui en 20e place sur la liste conduite par Jordan Bardella et pourrait conserver son siège si le Rassemblement National renouvelle son score de 2014 (24 sièges obtenus). Toute concentrée à son mandat européen, où elle et son parti n'ont voté pratiquement aucune directive, France Jamet a complètement délaissé le mandat régional qu'une partie des électeurs occitans lui a confié.

Il vous reste 72% de cet article à découvrir !
Abonnez-vous sans engagement de durée
pour lire la suite et 900 autres enquêtes exclusives.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner à Mediacités ?

  • 100% indépendant, seuls nos lecteurs nous font vivre.
  • Aucune pub, jamais !
  • Des enquêtes et révélations exclusives.
  • Soutenez un contre-pouvoir dans votre ville
  • Comprendre les enjeux nationaux par le local.
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !